habituel


habituel

habituel, elle [ abitɥɛl ] adj.
XIVe; lat. médiév. habitualis
Qui tient de l'habitude par sa régularité, sa constance.
1Passé à l'état d'habitude individuelle ou collective. commun, ordinaire. Sa distraction habituelle. accoutumé. Ce comportement ne lui est pas habituel. coutumier. Gestes habituels. familier, machinal, quotidien. Les réjouissances habituelles de la période du nouvel an. rituel, traditionnel. Clause de style habituelle dans certains contrats. consacré, usuel (cf. D'usage). Fournisseur habituel. attitré.
2Qui est constant, ou très fréquent. ordinaire. Ce n'est pas très habituel. 1. courant , fréquent. Au sens habituel du terme. C'est l'histoire habituelle, le coup habituel. classique. État habituel. Les signes habituels de la passion. attendu, normal. Il souffre du foie de façon habituelle. 2. chronique, répétitif.
⊗ CONTR. Accidentel, anormal, exceptionnel, inaccoutumé, inhabituel, insolite, inusité, occasionnel, rare, unique.

habituel, habituelle adjectif (latin médiéval habitualis, de habitus, manière d'être) Qui est passé en habitude, qui est devenu une habitude : Un geste habituel. Qui est constant, fréquent, ordinaire, courant : La chaleur habituelle en août.habituel, habituelle (synonymes) adjectif (latin médiéval habitualis, de habitus, manière d'être) Qui est passé en habitude, qui est devenu une habitude
Synonymes :
- accoutumé
Contraires :
- inaccoutumé
- inusité
Qui est constant, fréquent, ordinaire, courant
Synonymes :
- fréquent
- inaltérable
- indéfectible
Contraires :
- momentané

habituel, elle
adj.
d1./d Passé à l'état d'habitude. C'est son défaut habituel.
d2./d Fréquent, ordinaire, normal. Cette réaction n'est pas habituelle chez lui.

⇒HABITUEL, -ELLE, adj.
A. — [En parlant d'un inanimé abstr.]
1. Qui est devenu une habitude, est imposé par une habitude dans une collectivité, chez un individu. Synon. ordinaire. On avait approché à la portée de sa main une petite table sur laquelle était une carafe d'orangeade, sa boisson habituelle (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 166). Il faut maintenant construire directement les règles générales qui doivent présider aux actes humains, surtout habituels, et même exceptionnels (COMTE, Catéch. posit., 1852, p. 243). Un jour où Mme Swann me redisait ses habituelles paroles sur le plaisir que Gilberte aurait à me voir (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 622). Suivant la formule habituelle, mais très sincèrement, je puis dire que je suis heureux de voir réunis ici... (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 336) :
1. ... alors la police, avec la brutalité qui lui est habituelle, procéda soudain à un nettoyage à coups de mitrailleuse...
MORAND, New-York, 1930, p. 76.
2. P. ext. Qui est (devenu) fréquent, régulier, coutumier. Synon. courant, normal. La police de Genève, fort accommodante en temps habituel, était prise périodiquement d'un zèle d'épuration (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 233). Il copia, copia, 11185 pages en sept années d'après son compte. Il se faisait payer un peu plus cher que le prix habituel, selon ce qu'il jugeait être son mérite et sa peine, dix sous la page (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 299) :
2. ... il y a des momens où l'on se croit la puissance de ce qu'on désire, et d'autres où l'ordre habituel des choses paraît devoir l'emporter sur tous les sentimens de l'ame.
STAËL, Corinne, t. 2, 1807, p. 404.
THÉOL. Grâce habituelle. Celle qui réside toujours dans le sujet. Anton. grâce actuelle :
3. Il y a une grâce habituelle [it. ds le texte], nommée aussi justifiante et sanctifiante, laquelle se conçoit comme une qualité qui réside dans l'âme (...). Quant à la grâce actuelle, elle indique les moyens extérieurs qui favorisent l'essor des passions d'ordre...
PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 349.
Emploi subst. à valeur de neutre., rare. Ce qui est régulier, coutumier, passé en habitude. Les époux sont devenus transparents l'un pour l'autre. Tel est [l'amour conjugal] le seul amour qui aime l'immobilité, qui se nourrisse de l'habituel et du quotidien (MAURIAC, Journal 1, 1934, p. 25).
B. — [En parlant d'une pers. ou d'un lieu; correspond à habitué III en partic.] Dont on a l'habitude. Synon. attitré. N'oublions pas le café del Principe, à côté du théâtre de ce nom, rendez-vous habituel des artistes et des littérateurs (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 97) :
4. Tous les cafés (...)
(...) sont pris d'assaut (...)
Mais les clients habituels,
Quotidiens, essentiels,
C'est ceux-là qui n'ont pas de veine!
Voyez comme ils ont l'air marri.
Il n'ont pas leur coin favori.
PONCHON, Muse cabaret, 1920, p. 20.
REM. Habitueux, -euse, adj., rare. Ces compagnes habitueuses de nos nuits, presque toutes les épouses (VERLAINE, Œuvres compl., t. 4, Mém. veuf, 1886, p. 280).
Prononc. et Orth. : [] Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. [V. habituellement]; 1617 habituel « passé en habitude » (CRESPIN, Thresor des trois langues d'apr. FEW t. 4, p. 372 a); 2. 1671 « constant, très fréquent » (POMEY). Empr. au lat. médiév. habitualis de même sens (av. 1250 ds LATHAM), dér. du rad. de habituari, v. habituer; cf. la forme habitual (1611, COTGR.). Fréq. abs. littér. : 2 496. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 986, b) 2 722; XXe s. : a) 3 293, b) 3 773.

habituel, elle [abitɥɛl] adj.
ÉTYM. XIVe (1617, selon T. L. F.); lat. médiéval habitualis, de habituari. → Habituer.
Qui tient de l'habitude par sa régularité, sa constance.
1 Passé à l'état d'habitude individuelle ou de coutume collective. Accoutumé, commun, coutumier, familier, ordinaire. || La distraction habituelle de qqn. || Un exemple de sa distraction habituelle. Perpétuel. || Ce comportement ne lui est pas habituel. || Actes, mouvements, gestes habituels (→ Carrure, cit. 1). Familier, machinal. || Cette attitude est habituelle à cet homme, lui est habituelle. || Une familiarité (cit. 8) qui ne lui est pas habituelle. || Cette expression lui est devenue habituelle (→ Fruste, cit. 2; garder, cit. 73). || Son itinéraire habituel (→ Fortuit, cit. 4). || Son journal habituel. || Livre dont on fait sa lecture habituelle ( Bréviaire). || Fréquentation habituelle. Commerce. || Le train-train habituel; la monotonie de la vie habituelle. Quotidien (→ Émotionner, cit. 2; entretenir, cit. 16; fugacité, cit. 2). || Les réjouissances habituelles du Mardi-Gras. Traditionnel. || Le va-et-vient habituel d'un bureau, d'un collège (→ Fonctionner, cit. 5). || Le cérémonial religieux habituel. Rituel. || Formules habituelles de salutation. || Clause de style habituelle dans certains contrats. Consacré, usuel; usage (d'). || Expédier les affaires habituelles. Courant.
1 (…) la physionomie du soldat au bivouac comme au feu, son attitude habituelle et caractéristique, le haussement d'épaule du fantassin, le traînement de jambe du cavalier, le type spécial de chaque arme ou de chaque campagne.
Th. Gautier, Portraits contemporains, Horace Vernet, p. 314.
2 L'Auvergnat a dit cela en faisant rouler les r, sonner les d, et d'un ton qui contraste avec l'indifférente courtoisie de ses propos habituels.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, III, p. 19.
Que l'on fréquente par habitude, régulièrement (lieux, personnes). || Se servir chez son fournisseur habituel (→ Foire, cit. 3).
(Personnes). Qui vient habituellement. || Les clients habituels du café.
2 (1671). Qui est constant ou très fréquent. Ordinaire. || Ce n'est pas très habituel. Courant, fréquent. || C'est l'histoire habituelle, le coup habituel. Classique. || Le bleu azuré, couleur habituelle du ciel sans nuages. || L'état habituel des muscles. Normal (→ Figure, cit. 14). || Les conditions habituelles de la fécondation (cit. 4). || Les causes habituelles de l'asphyxie (cit. 1). || État habituel (→ Fureur, cit. 2). || Il souffre du foie de façon habituelle. 2. Chronique. || La forme habituelle du gouvernement (cit. 34). || Physionomie habituelle (→ Galbe, cit. 4). || Disposition habituelle du caractère (→ Envieux, cit. 3). || Irritation (→ Exprimer, cit. 18) habituelle. || Les signes habituels d'une passion (→ Apercevoir, cit. 16). || Procédé habituel (→ Exaspérer, cit. 11). || Les illusions habituelles de l'entendement (→ Extension, cit. 15). || Au sens habituel du terme (→ 2. Arbitre, cit.).
3 Les traits du visage d'un homme viennent insensiblement à se former et à prendre de la physionomie par l'impression fréquente et habituelle de certaines affections de l'âme.
Rousseau, Émile, IV.
4 (…) la voix habituelle du cygne privé est plutôt sourde qu'éclatante (…)
Buffon, Hist. nat. des oiseaux, Le cygne.
N. m. (rare). || L'habituel : ce qui est habituel, courant.
5 (…) elle a (la parole) ce pouvoir, nous communiquant l'illusion de l'immédiat, alors qu'elle nous donne seulement l'habituel, de nous donner à croire que l'immédiat nous est familier.
M. Blanchot, l'Espace littéraire, p. 37.
CONTR. Accidentel, anormal, étonnant, exceptionnel, extraordinaire, inhabituel, inaccoutumé, insolite, inusité, occasionnel, original, rare, unique.
DÉR. Habituellement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • habituel — habituel, elle (a bi tu èl, è l ) adj. Qui est passé en habitude. Un mal habituel. •   Je pense continuellement à vous ; c est ce que les dévots appellent une pensée habituelle, SÉV. Lett. 9 février 1671. •   Leurs mouvements [des passions], même …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • habituel — Habituel, [habitu]elle. adj. Qui s est tourné en habitude, qui est passé en habitude. Maladie habituelle. Les Theologiens appellent, Peché habituel, Le penchant au mal, la concupiscence que le peché originel a laissé dans l homme. Ils appellent,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • HABITUEL — ELLE adj. Qui s est tourné en habitude, qui est passé en habitude. Mal habituel. Fièvre habituelle. Péché habituel. La disposition habituelle du corps.   En Théologie, Grâce habituelle, Celle qui réside toujours dans le sujet …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Habituel — Habitude L habitude est une disposition acquise, relativement permanente et stable, qui devient une sorte de seconde nature. Ex : Tous les matins, je prends le train. Sommaire 1 Diversité des habitudes 2 Apprentissage 3 Bibliographie …   Wikipédia en Français

  • Habituel — 1. Tilvant, vanemæssig. 2. Opstået ved fejlagtig holdning. 3. Kronisk eller ofte tilbagevendende …   Danske encyklopædi

  • habituel — ha|bi|tu|el adj., t, le (sædvanlig) …   Dansk ordbog

  • HABITUEL, ELLE — adj. Qui est passé en habitude. Il a fait preuve, une fois de plus, de ces qualités habituelles. Il a montré dans cette circonstance sa bravoure habituelle, sa résignation habituelle. Je compte sur votre habituelle obligeance pour me rendre ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Flnc-canal habituel — Pour les articles homonymes, voir Front de libération nationale. Le FLNC Canal Habituel était un mouvement politique qui se réclamait du nationalisme corse et qui luttait clandestinement par la force armée. Il était issu du FLNC, de la branche du …   Wikipédia en Français

  • FLNC-Canal Habituel — Pour les articles homonymes, voir Front de libération nationale. Le FLNC Canal Habituel était un mouvement politique qui se réclamait du nationalisme corse et qui luttait clandestinement par la force armée. Il était issu du FLNC, de la branche du …   Wikipédia en Français

  • boas — habituel …   Dictionnaire Breton-Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.